SI LOIN DU MONDE

Paroles et musique: Stéphane Clos

Arrangement et Interprétation: Stéphane Clos

Si loin du monde,
Si loin de vos rondes,
Où tour à tour vous m’invitiez par vos pensées et mes regrets...

Chanson  illustée par L'église Saint Maurice à Usson (Puy de dôme) Aquarelle de jean LAVERNHE
« L'église Saint Maurice à Usson (Puy de dôme) » - Aquarelle de J. Lavernhe
Imprimer la chanson

Enregistrer le MP3 *
* Pour enregistrer: Clic droit, puis "Enregistrer la cible sous..."

SI LOIN DU MONDE

Comme une fleur, dans la prairie, qui plie au vent mais ne se brise
Frêle nuage dans un ciel gris, qui se ballade, libre, à sa guise
Toucher les beautés de la vie, ces petits riens quoi que l’on dise
Permettent de combattre à tous prix, avant que sa mémoire s’enlise
Ces souvenirs émerveillés qui ressurgissent mais pour froisser
C’est par les désirs de vous retrouver, que j’arriverai à m’évader

Quand on n’a plus les gens que l’on aime,
Quand les regards ne sont plus les mêmes
Quand le temps passe et se démène,
Que l’on est privé de vos « je t’aime »
Si loin du monde,
Si loin de vos rondes,
Où tour à tour vous m’invitiez par vos pensées et mes regrets,

Un jour, je sais, je reviendrai, un peu usée, un peu fanée
Sans me rappeler qui j’étais avant que tout ce soit passé,
Peur de ne pas vous mériter, de livrer mes blessures ancrées
Qui seront durs à arracher, et sûrement là, à tout jamais
Il restera dans mon jardin, quelques feuilles mortes, ça c’est certain,
Elles nourriront mes fleurs de mes deux mains, elles vont colorer les lendemains

Quand on n’a plus les gens que l’on aime,
Quand les regards ne sont plus les mêmes
Quand le temps passe et se démène,
Que l’on est privé de vos « je t’aime »
Si loin du monde,
Si loin de vos rondes,
Où tour à tour vous m’invitiez par vos pensées et mes regrets,

Quand revient toujours le même thème, qu’on ne récolte plus ce qu’on sème,
Quand leur violence vous assène, Qu’on ne sait plus où cela nous mène,
Si loin du monde,
Si loin des rondes,
Ou vous chantiez et puis dansiez tout simplement pour ne pas m’oublier

Mais toi, je savais que tu étais là,
Caché au fond des prairies, au fond des bois,
Dans ce nuage que je touchais du doigt,
C’est ton amour, celui de l’haut-delà,

Quand on n’a plus les gens que l’on aime,
Quand les regards ne sont plus les mêmes
Quand le temps passe et se démène,
Que l’on est privé de vos « je t’aime »
Si loin du monde,
Si loin de vos rondes,
Où tour à tour vous m’invitiez par vos pensées et mes regrets,

Quand revient toujours le même thème, qu’on ne récolte plus ce qu’on sème,
Quand leur violence vous assène, Qu’on ne sait plus où cela nous mène,
Si loin du monde,
Si loin des rondes,
Ou vous chantiez et puis dansiez tout simplement pour ne pas m’oublier

 
 
 

Contacter l'auteur/compositeur :
sclos@club-internet.fr

Le blog de Stéphane Clos
Autres chansons du même auteur/compositeur.
Stéphane Clos est Directeur d'école de musique.

Pour déposer vos maquettes, Mp3 et autoproductions sur www.Chanson-libre.net, consultez la page autoproduction!

Les chansons avec MP3 disponibles en téléchargement

Diaporama "chansons d'amour" (Sentiers à couvert).

Google
 
Web www.chanson-libre.net

Accueil | Contacts | Partenaires | Haut de page | Panorama