Retour page chanson

LA CASSADEI

Texte : Henry Pourrat, musique : Pialou,

www.Chanson-Libre.net

La vieille Marie contait et contait
assise dos rond près de sa fenêtre
il pleuvait sur Goure et l'oiseau du hêtre
en çà du verger plein d'ombres chantaient....

Les crimes des bois et ceux des domaines,
et toutes les peurs, et tous les secrets,
ceux des pierres-fées et ceux des fontaines
les farces du bal et des cabarets...

La cloche de la Cassadei battait sur les chênes,
la vièlle teintait aux près aux champs de la croix du Bancillon…
Vide la chopine et taille le jambon!
La boule en volant fait voler les quilles
ces bourrées les soirs pour les jolies filles,
ces noces trois jours à boire et manger !

Les fêtes les morts les vies tant à dire
ceux-là qui s'aimaient ceux-là qui partirent
et tant à songer, et tant à songer
la vieille Marie contait et contait

Quand le temps est bas que les bois des rampes
houlent à long bruit sur le Breuil
tant le rideau rouge allume la lampe
et serrez-vous tous devant les landiers.

La cloche de la Cassadei battait sur les chênes,
la vièlle teintait aux près de la croix du Bancillon.
Vide la chopine et taille le jambon!
La boule en volant fait voler les quilles,
ces bourrées les soirs pour les jolies filles,
ces noces trois jours à boire et manger.

Il va reneiger cette nuit sans faute
ces montagnes sont si sombres et si hautes
et les chaumes grises si seules à mi-côte
comme dans le temps des margandiers.

Mais ici le feu peint d'or un visage
entre le lit coffre et l'horloge à poids
une ombre qui bouge aux cloisons de bois
semble revenir de ces anciens âges.

La cloche de la Cassadei battait sur les chênes,
la vièlle teintait aux près de la croix du Bancillon.
Vide la chopine et taille le jambon!
La boule en volant fait voler les quilles
ces bourrées les soirs pour les jolies filles,
ces noces trois jours à boire et manger maintenant.

Le cœur bat étrangement parti dans le vent
derrière ces dires d'amitié de peur d'un autre tourment
et pour n'y céder alors il faut rire.
La cloche de la Cassadei battait sur les chênes,
la vièlle teintait aux près de la croix du Bancillon..

Contacter le compositeur : Pialou

Hit-Parade